AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une réunion mouvementée [PV]

avatar
Kizuki Kobayashi
772
Verseau

Feuille de Personnage
Maîtrise des Pouvoirs:
65/100  (65/100)
Première Impression Donnée:
Relations:
MessageSujet: Une réunion mouvementée [PV] Sam 19 Déc - 14:18

Enroulant un élastique couleur sang autour de ses cheveux aussi pâles que la neige, Kizuki jeta un dernier coup d’œil à son reflet dans le miroir avant de s’en détourner, le sourire aux lèvres.
Du haut de ses sept siècles il trouvait que, faute d’avoir pu vieillir physiquement depuis ses vingt ans, il y avait quelque chose, au fond de son regard, qui le rendait plus mature. Une certaines prestance qui se dégageait de lui et qui lui plaisait énormément. Il forçait le respect, tout en inspirant la confiance.
Tirant une dernière fois sur la queue de sa cravate, vérifier qu’elle était bien positionnée –ni trop basse, ni trop haute- il referma finalement la porte de sa salle de bain personnelle avant de prendre son sac, préparé la veille, et se diriger vers l’institut Sanada.
Aujourd’hui était un jour férié pour les élèves, mais pas pour lui.
Lui, psychologue de l’école, ainsi que le reste du gratin professoral ou administratif et les agents d’entretien des locaux, avaient été convié à une grande réunion ayant pour finalité de statuer sur les méthodes permettant d’économiser un maximum de financement, fondant comme neige au soleil en temps de guerre. Après tout, les dons ne tombaient pas du ciel, quand bien même avaient-ils quelques généreux donateurs sans qui tout ça n’aurait jamais été possible. Avec le nombre d’orphelins à nourrir, soigner, habiller, les fonds s’épuisaient de jour en jour et la direction commençait à craindre pour le futur, en cas de pénurie d’approvisionnement en Rosaire. Ils étaient donc censé réfléchir tous ensemble à quel(s) financement(s) couper, lesquels étaient superflus et n’influenceraient en rien le cadre de vie des enfants.
Peut-être diminuer les coûts de la nourriture servit à la cantine, en privilégiant par exemple des produits peu chers comme les pâtes ou le riz, et en faisant l’impasse sur certains desserts.
Peut-être même pourraient-ils trouver une place ou planter quelques fruits et légumes afin de pouvoir eux-mêmes s’approvisionner en nourriture, et laisser les enfants s’occuper de l’entretient de ce jardin comme devoir à faire après l’école.
A dire vrai, ce n’était pas les idées qui manquaient à l’ange, mais les moyens de les réaliser.
Prenant place sur l’une des chaises installer de part et d’autre de la table de réunion, il regardait ses collègues rentrer un a un, les saluant tour à tour d’un signe de tête ou d’un geste de la main, selon le degré de complicité qu’il avait avec chacun d’entre eux.
Lorsque ce fut au tour de Furu de passer la porte, ses traits s’illuminèrent alors qu’un immense sourire étirait ses lèvres fines.
Que ce soit dû à leur passé commun, au fait qu’ils se soient connu alors qu’ils étaient encore tous les deux adolescents, ou à celui que la femme aux cheveux hirsutes était l’une des seules personnes qui, comme lui, prenait encire des nouvelles d’Amiel, le fait était que Kizuki la considérait comme l’une de ses seules véritables amies.
Même s’ils ne se voyaient que rarement, il savait que la femme le connaissait avant qu’il ne soit qui il était aujourd’hui, et il aimait assez l’idée de ne pas être obliger de porter son masque en permanence, quand bien même ce dernier était-il devenu une partie de lui-même, au fur et à mesure des années passés.

- Tu viens faire la prière en espérant que ça fasse pleuvoir l’argent du ciel ? La charriât-il, l’œil taquin, alors qu’il lui faisait signe de prendre place à côté de lui. Tu me diras, ce serait sûrement plus utiles que ces réunions qui durent des plombes pour, au final, rien arranger du tout, m’enfin… Lui souriant, il reporta son attention sur la porte d’entrée, attendant les derniers arrivants.
avatar
Furu Sakine
773
Scorpion

Feuille de Personnage
Maîtrise des Pouvoirs:
80/100  (80/100)
Première Impression Donnée:
Relations:
MessageSujet: Re: Une réunion mouvementée [PV] Mar 22 Déc - 21:02

Journée, journée... C'est pas mon jour.
Planquée dans les toilettes, munie, pour seule miroir, de la caméra de mon téléphone portable à peine soutenu par un coude hésitant, les mains occupés d'une pince coupante, je tentais de tailler les épines me tenant guise de cheveux, celles-ci devenues trop longues me blessant les épaules à chaque mouvement. Avec le temps, j'avais pris le coup bien que la coupe n'était toujours pas parfaitement symétrique -elle penchait vers la gauche-. Le tout fait, tant bien que mal, manquant de tomber dans la cuvette ou d'y laisser tomber mon téléphone au passage, j'épilais de mes doigts les piquants ayant commencés à pousser dans ma nuque, ceux-ci se prenant dans les vêtements cols-roulés que je pouvais mettre désormais.
J'avais la tête pleine de problèmes et ne savait ce que j'allais faire dans une telle réunion. Je n'ai jamais été douée en économie, c'est vrai, mais les fonds de mon mari servaient en grande partie à maintenir cette établissement debout. J'étais actionnaire, plus que je n'étais employée.
Mon travail ne se résumait pas à grand chose non plus. Autrefois psychologue, j'avais laissé ma place à Kizuki sans lui en toucher un mot, plutôt contente de le voir arriver dans l'établissement et m'étant de toute façon lassée de cette fonction -le désespoir des élèves me tracassant trop pour que je puisse par la suite m'occuper de mes propres affaires-. Désormais, j'officiais sous le rôle de Prêtresse, fonction que je faisais autrefois sur mon temps libre. Ce n'était pas bien compliqué, il s'agissait d'effectuer une ou deux prières pour les morts, histoire de les enterrer proprement, célébrer le peu de mariage entre professeurs au sein de l'établissement, apprendre quelque chose à réciter aux élèves en larmes. Leur raconter des histoires leur permettant d'imaginer leurs proches dans un monde meilleur.
Je vendais du rêve. Du rêve en lequel je croyais.

Peut-être.
Douter m'étais impossible. Je m'étais réfugiée dans la religion à la mort de mes proches, ma famille, anéantie au fil des siècles et des guerres. Sans une croyance dans ce monde supérieur, dans cet ordre tout puissant, je n'aurais jamais pu supporter leur disparition qui me hantait malgré tout. Amiel restait l'ombre au tableau.
L'ange m'ayant sauvé enfant, ayant trahi ce camp en lequel je croyais pourtant. Il restait celui en lequel j'évitais de penser mais ne pouvais m'en empêcher. Le déchu ayant renié le paradis.
J'arrivais jusqu'ici à supporter sa disparition et a imputer sa volonté de se retourner contre ce que je vénérais au mal qu'il avait fait à ceux l'ayant jamais approché. Mais l'échiquier se renversait et je voyais les pièces s'éparpiller au sol, fous et rois mêlés.
Bezemuth, son, notre ennemie, s'était éveillée, la démone détruisant la dynastie qu'avait fondé la fille d'Amiel. Selon certaines de mes sources, elle ne tardera pas à s'en prendre à lui-même.
Que choisir entre l'ange ayant renié les cieux et la démone abandonnée des enfers ? Le choix semblait simple mais cela impliquait de trancher entre ma foi et mon ami.
Difficile, lorsqu'on lui doit une dette éternelle.

J'étais plus que tracassée par ce sujet et m'appliquais à l'heure actuelle à protéger la famille Mare, sur laquelle j'avais veillée depuis la condamnation de l'ange. Aussi, avec tout cela en tête, étais-je peu capable de me concentrer sur des sujets tels que l'économie.
Entrant pourtant dans la salle, je souris en m'apercevant de ma présence de Kizuki, un vieil ami commun entre moi et Amiel, sourire qui fut vite terni lorsque j'entendis sa pique peu plaisante.

- Tu viens faire la prière en espérant que ça fasse pleuvoir l’argent du ciel ?
- Haha, très drôle... Dixit l'ange. Répliquais-je un peu irritée sans pour autant oser trop le ton, mes vieux réflexes revenant en présence de vieilles connaissances. A côté de lui, je restais la pauvre gamine perdue, dépassée par une amie ivre mettant bas en plein milieu de son salon. ...Sacré souvenir que celui-là. Même dans mille ans, je ne l'aurais pas oublié -supputé que je vive aussi longtemps- ! ....Bon, mon sens de l'humour ne s'était pas vraiment arrangé, je l'avoue. Je gardais des traces de mes anciens soucis de communication.
- Tu me diras, ce serait sûrement plus utiles que ces réunions qui durent des plombes pour, au final, rien arranger du tout, m’enfin… J'haussais les épaules et m'installais entre lui et un blondin dont je croyais me rappeler être le nouveau professeur de maîtrise des pouvoirs.
- Il faut que je te parle après la réunion et... C'est pas faux. Mais que veux-tu ? Le monde va mal, il faut bien qu'on fasse comme si on s'y intéressait. N'arrivant pas à rattraper le sujet, je me tournais vers le professeur aux cheveux blond. Le visage me disait quelque chose mais je ne savais remettre la main dessus. A défaut, je tendis la mienne. Bonjour, je m'appelle Furu et lui, Kizuki. On ne s'est jamais parlé, je crois...? S'il s'était agit d'une classe, j'aurais été l'élève qui tape la causette dans la rangée de droite, au milieu.




" Tu es ma lourde chaîne d'étoiles
Je pourrais devenir le mal personnifié si tu le désires
Je me fiche de ce qu'il arrivera désormais, mon cœur
Tant que je peux voir à nouveau ton doux sourire
"
avatar
Kisaku Kaiteï
27
Cheval Lion

Feuille de Personnage
Maîtrise des Pouvoirs:
20/100  (20/100)
Première Impression Donnée:
Relations:
MessageSujet: Re: Une réunion mouvementée [PV] Jeu 24 Déc - 23:42

Bonjour, je me présente Kisaku Kaiteï professeur de maîtrise des pouvoirs. Kisaku haussa le ton puis prononça les paroles suivantes "La raison pour laquelle nous somme tous présent aujourd'hui est que notre orphelinat va très mal et il faut trouver une solution pour refinancer correctement cet orphelinat. Nous pourrions peut-être demander l’avis de nos 10 délégués des classes nocturnes et les 10 délégués des classes diurnes. Une des 10 délégués ayant une longue chevelure rousse et vêtu uniquement de vêtement bleu assez sombre se leva et prit la parole « Bonjour à toutes et à tous je pense que les élèves de l’établissement ne devraient pas être au courant de cette pénurie car cela pourrait les troubler… J’ai une idée peut-être qu’avant le couvre feu l’on pourrait organiser une demi-heure de jardinage ; pour ce faire nous pourrions convertir une partie de la cour de récréation en potager et y installer des plants… Les 9 autres délégués nocturnes se concertèrent alors et prirent la décision que si ce projet aura lieu les délégués nocturnes voudront bien s’en charger la nuit. Les délégués diurnes se concertèrent eux aussi et ils en conclurent que ils s’en occuperont lors de leur couvre feu. La déléguée a chevelure rousse pensa que ce serait une bonne idée que cette activité soir également proposée aux élèves de l'établissement(tout en laissant cette pénurie pour secret).Le principal se leva puis annonça "Je pense que nous pourrions votez". La majorité de pour eu lieu, je laissa donc la parole au surveillant Raïdoh.
avatar
Raidoh Momoji
252
Scorpion

Feuille de Personnage
Maîtrise des Pouvoirs:
25/100  (25/100)
Première Impression Donnée:
Relations:
MessageSujet: Re: Une réunion mouvementée [PV] Dim 24 Jan - 18:54

Je m'approchais lentement de ce qui pouvait s'apparenter à une scène. Une fois monté, je remerciais au préalable Kisaku de m'avoir laissé la parole. Je pris ensuite quelques secondes pour me préparer à parler de manière claire et audible de façon à ce que tous me comprennent, sans que j'ai à répéter plusieurs fois mes propos. Regardant mon auditoire avec conviction, je commençais ma tirade :

- Bonjour à tous et à toutes. Tout d'abord, je pense qu'en effet, l'idée d'avoir une section jardinage soit une bonne idée. D'une part, cela familiarisera les plus jeunes à ce que j'appelle "la bonne bouffe" et d'autre part, ça nous permettra de réduire certains coûts d'achats et ce, de la manière la plus discrète possible. J'avais aussi plusieurs idées qui auraient pu aller dans ce sens en rentabilisant et améliorant la cantine en self-service, mais il faudrait dans un premier temps dépenser avant d'avoir des retours positifs et sans garantie que le projet fonctionne aussi bien, voire mieux que ce qu'on aurait pu espéré. Du coup, ce qui m'a amené à réfléchir à autres choses. Et pourquoi pas faire un gala ?? Un gala.. Oui, en clair on inviteraient des personnes extérieurs à l'école à assister à un ou plusieurs spectacles qui seraient animés par les élèves. Puis nous pourrions faire un appel à la générosité des personnes présentes grâce à une collecte de fonds pour aménager et améliorer les locaux en même temps que les conditions de vie en orphelinat et le climat scolaire en internat. Si ça se passe bien, on pourrait faire ça tous les ans, comme un spectacle de fin d'année. Sur ce, si personne n'a de questions plus détaillées à me poser sur ce concept, je suis disposé à laisser la parole à qui veut la prendre..

Je me mis sur le coté de la scène en attendant que quelqu'un s'exprime.


~ Code de Lecture : *Pensées* ''Action'' - Dialogue - Narration..



avatar
Furu Sakine
773
Scorpion

Feuille de Personnage
Maîtrise des Pouvoirs:
80/100  (80/100)
Première Impression Donnée:
Relations:
MessageSujet: Re: Une réunion mouvementée [PV] Jeu 28 Jan - 18:29

Mon neveu était également présent, je ne l'aperçus que lorsqu'il prit la parole. Regardant ailleurs, distraite, je consultais fébrilement mon téléphone portable dans l'espoir d'avoir des nouvelles d'une situation des plus inquiétante pour moi. C'est ainsi que je passais totalement à côté du fait que les délégués s'étaient principalement portés pour la construction d'un potager. La chose votée, j'en souris. Oh et bien ? Très bien. Il y aura surement parmi nous des gens qualifiés à faire pousser plus vite nos récoltes, c'est une bonne chose que cette école commence enfin à vivre réellement en autarcie.

Âgée de bientôt huit siècles, j'avais vu l'orphelinat se construire à partir de ruines. Le monde avait évolué autour de moi, lentement mais horriblement. J'étais par conséquent détachée des soucis matériels. Les vies primaient et elles-mêmes... N'étaient pas toujours de grande importance. C'était triste à dire et encore plus à penser, mais les gens vont et viennent, vivent et meurent et on ne peut pas y changer grand chose. L'important était mes proches et protégés. Au vu de la situation, je me demandais même ce que je faisais ici. J'y assistais par obligation, pour faire bonne figure. Moi-même était l'une des principales donatrice de Sanada. La raison de ma présence ici, au final, était de vérifier ce que l'on faisait de mes sous.

J'étais plutôt fière des idées de Raidoh jusqu'à ce qu'il commence à terminer son discours. Cela n'allait plus du tout et je récupérais la parole d'un air las.

- Si l'Orphelinat est, à l'heure actuelle, dissimulé ça n'est pas pour le révéler dès que l'argent vient à manquer. Nous sommes en guerre, inutile de dire qu'il y a là dehors des gens qui souhaiteraient recruter nos protégés dans leurs armées. De plus, ça n'est pas l'argent qui manque, c'est ce qu'on achèterait avec. Il suffit de combler les déficits en matériels et alimentaire et nous pourrons nous passer d'argent. Je suis tout à fait d'accord avec l'idée du potager mais peut-être devrions-nous rajouter en plus de cela quelques cours d'artisanat. Ainsi nos élèves créeraient d'eux mêmes les meubles, plats, vêtements manquant...

Un bâillement de la part du sous-directeur, Amy Hante me fit sursauter. Celui-ci affichait un sourire goguenard derrière la main qu'il avait porté à sa bouche mais la commissure de ses lèvres dépassait assez pour que je le remarque. Ses yeux, qui plus est, en disaient tout autant.
Nous n'avions jamais été en bons termes, simplement car ce dernier était toujours en conflit avec le directeur et que moi-même, j'étais plutôt de l'avis de ce dernier. Cependant, c'était la première fois qu'il était aussi irrespectueux à mon égard. Déstabilisée, je lui envoyais un regard noir, agacée de ne pas oser déclarer la guerre en plein milieu d'une réunion ayant si peu d'ampleur.

- Et pourquoi pas un atelier couture pour les filles tant que nous y sommes ? Je suis de l'avis du surveillant ! Un gala permettra d'annoncer au monde la grandeur de notre orphelinat. Nous nous forgerons une réputation qui attirera les actionnaires. Ils se battront littéralement pour sponsoriser nos charmantes têtes blondes.




" Tu es ma lourde chaîne d'étoiles
Je pourrais devenir le mal personnifié si tu le désires
Je me fiche de ce qu'il arrivera désormais, mon cœur
Tant que je peux voir à nouveau ton doux sourire
"
avatar
Kisaku Kaiteï
27
Cheval Lion

Feuille de Personnage
Maîtrise des Pouvoirs:
20/100  (20/100)
Première Impression Donnée:
Relations:
MessageSujet: Re: Une réunion mouvementée [PV] Sam 30 Jan - 15:33

Les parole du surveillant Raidoh Momoji m'avait électrisé. L'idée du gala de fin d'année était réalisable mais compliqué car il nous faudrait quand même y investir et nous ne pouvions peut être pas nous permettre je pensa alors que je pourrait investir moi même des fonds pour le Gala de fin d'année, cepandant l'idée que Furu a suggéré m'a beaucoup outré car je ne laisserai personne recruter des élèves de cet établissement devenir des espèces "d'armes". Je prit alors la parole : "Premièrement je m'oppose a ce que les élèves deviennent des mercenaires. Deuxièmement l'idée des ateliers couture et du gala sont assez bonnes je pense que ça peut être réalisable. Je suis pour ces projets et compte bien financer le gala. Je suis aussi pour que nous les élémentaires pourrions nous servir de nos pouvoirs pour l'effet "WAW" du spectacle. Nous pourrions également réalisé ce projet lors du Solstice d'été comme ça le gala durera suffisamment longtemps pour que les sponsors potentiel puissent admirer la beauté et la puissance de l'orphelinat. Dans ce gala nous pourrions inclure des boutiques de vêtements où l'on voit les personnes fabriquées ceux-ci, des boutiques de rafraîchissement et de mets succulents, des animations telle que la danse du chant... Et pour finir nous pourrions également faire des combats amicaux entre nos élèves, mais bien sur il faudrait la superviser pour que cette activité ne parte pas en cacahuètes. Je pense que seulement les pions les plus puissant de l'orphelinat devrait assurer ce rôle. Passons maintenant a l'accueil. Il pourrait être assurée par les élèves les plus courtois de cette établissement pour montré que notre établissement est raffiné également. Il pourrait aussi avoir une tombola. Je voudrait l'avis du principal. Je laissais la parole sur ces derniers mots au principal.
avatar
Raidoh Momoji
252
Scorpion

Feuille de Personnage
Maîtrise des Pouvoirs:
25/100  (25/100)
Première Impression Donnée:
Relations:
MessageSujet: Re: Une réunion mouvementée [PV] Ven 11 Mar - 19:52

La réunion battait son plein et promettait de durer encore un long moment, étant donné les désaccords qu'ils y avaient entre les différentes parties en présence. Il fallait pourtant trouver une solution pour mettre tout le monde d'accord. Tandis que je me creusait les méninges pour trouver de nouvelles solutions à proposer, je percevais le tumulte ambiant qui ne me mettait guère à l'aise. J'avais besoin de prendre l'air. Mais ça ne serait pas professionnel de sortir maintenant. C'est trop, je n'en peux plus. Tant pis pour la réunion, il faut à tout que je sorte. Je resquillais doucement vers l'extérieur.. Une fois dehors, je me sortais une petite cigarette bien mérité, prenant de grandes bouffées comme s'il s'agissait du grand air frais de la nature. Je reprenais doucement mon calme lorsqu'un spectacle non attendu se profila sous mes yeux.. Un groupe conséquent d'élèves s'étaient amassé en cercle autour d'un groupe plus petit. Le groupe extérieur vociférait véhément sur les quelques élèves coincés à l'intérieur. En y regardant de plus près, il me donnais l'impression d'une genre de bagarre ou d'un règlement de compte entre élèves. Je m'apprêtais à y foncer quand je me ravisa une seconde. Je vais dans un premier temps prévenir le reste du corps surveillant à la réunion et reviendrais calmer le jeu ensuite. Une fois de retour au chaud, je m'entretenais avec d'autres surveillants afin d'y aller à plusieurs pour faire cesser ce mouvement de foule au plus vite. Kisaku qui avait laissé place au Principal me demandait ce qu'il ce passait et m'empressais donc de le mettre au courant au plus vite. Il paraissait aussi impliqué que nous et nous proposa immédiatement son aide. Mais avant ça, il devait annoncé publiquement son absence avant de nous rejoindre.

- Ne vous en faites pas, nous y allons de ce pas. Vous n'avez qu'à venir quand vous le pourrez, je ne pense pas qu'il faille ameuter tout le monde de toute manière. Même si cette fois ci, cela prend des proportions bien plus grosses que d'habitude.


~ Code de Lecture : *Pensées* ''Action'' - Dialogue - Narration..



avatar
Furu Sakine
773
Scorpion

Feuille de Personnage
Maîtrise des Pouvoirs:
80/100  (80/100)
Première Impression Donnée:
Relations:
MessageSujet: Re: Une réunion mouvementée [PV] Dim 13 Mar - 19:14

Ce n'était pas tout à fait ce que je voulais dire mais tant pis. Le corps enseignant semblait plus que borné et les âneries commençaient à se multiplier. Pour ma part, je décrochais, un peu horrifiée par ce qui se passait. Au bout d'un moment, je déclarais simplement.

- Ouvrez les portes de l'orphelinat au monde extérieur et je suspends les subventions que je vous verse mensuellement. En espérant que cela suffise à les faire réagir. Cependant, cela n'eut pas l'effet escompté. Le sous-directeur me répliqua sur un ton qui n'était que trop mielleux.
- Avec notre gala, nous gagnerons bien de quoi remplacer vos subventions. Il eut en retour un regard noir et je me jurais de l'assassiner dès que possible. Qu'est-ce qui pouvait bien les motiver dans cette histoire de gala ? Quelle idiotie de se révéler au reste des continents alors que le but précis de l'orphelinat était de demeuré caché pour être en sécurité ! Une fois notre position révélée, nous serons en réel danger !
Pas que, après tout, cela me concerne personnellement. Je n'habitais pas ici. Mais le nombre d'enfants présents valaient une attention toute particulière. L'orphelinat était l'un de mes derniers centres d'intérêts et je m'en considérais plus directrice que le directeur lui-même pour avoir veillé dessus depuis sa création. Il était hors de question que de telles décisions soient prises en ma personne ! Révéler son existence au bout milieu d'un pays en guerre ? Combien de temps tiendront nous avant de nous faire bombarder ? Notre seul avantage sur le pays était d'avoir encore des adolescents et jeunes adultes, des créatures en âge de se battre ! Non seulement nous signaler forcerait les deux armées du pays à vouloir nous les enlever voir nous les tuer mais en plus cela feraient de nous des ennemis à notre camp, des traîtres ayant cachés des soldats potentiels depuis des générations. Même en admettant que l'on arrive à mettre au courant le reste du monde hormis notre pays, il y aura toujours quelqu'un pour tenter de retourner l'idéal de notre établissement pour des fins personnelles ou idéologiques. C'était une sottise énorme et j'avais l'impression que beaucoup ici le savaient mais l'approuvaient quand même, lassés de notre neutralité et préférant se vendre à un camp pour être à l'abri des besoins financiers.

- Ne vous en faites pas, nous y allons de ce pas. Vous n'avez qu'à venir quand vous le pourrez, je ne pense pas qu'il faille ameuter tout le monde de toute manière. Même si cette fois ci, cela prend des proportions bien plus grosses que d'habitude.

Perdue dans mes pensées, je ne compris pas tout de suite ce qui se disait. Me relevant immédiatement, préférant moi-aussi profiter de ce prétexte pour quitter une réunion qui n'avait plus la moindre hésitation dans l'immense idiotie qu'elle s'apprêtait à faire, je courus rejoindre mon petit-fils et le professeur qui l'accompagnais pour sortir dans la cour de récréation. Le soleil m'éblouit un instant mais je m'y habituais finalement, soulagée de ne pas être ce genre de vampires qui le craignent. Deux clans s'affrontaient effectivement, rien d'étonnant à cela car on m'avait prévenu à l'avance. Plissant les yeux, je reconnaissais, pour les avoir eu en thérapie du temps où j'étais encore la psychologue, un clan qui ne me disait rien de bon.

- Ce sont nos orphelins zombies qui sont encerclés. S'ils passent à l'attaque, ils risquent de rapidement perdre le contrôle et de s'en prendre au reste de leurs camarades. Naturellement, intervenir est tout autant risqué. Une morsure et c'est fichu.

Pour ma part, je n'avais pas trop à craindre: les vampires ne peuvent être zombifiés. Mais pour Raidoh, par exemple, les choses ne seraient pas aussi simple. Je ne savais pas non plus ce qu'était Kisaku, mais il y avait de fortes chances qu'il soit en danger lui-aussi.

- Vous êtes grands et l'orphelinat ne souhaite en faire qu'à sa tête, il n'a donc plus besoin de mes conseils. Je serais curieux de voir comment vous vous débrouillerez sur ce coup-là. Le clan des zombies à l'air bien remonté mais massacrer les élèves, quelque soit leur race, signifie un renvoi immédiat. Vous ne pourrez donc pas vous en sortir en tuant des enfants.

Un des surveillants avait tenté de s'interposer mais il se fit mordre par l'un des encerclés ce en quoi les élèves leur ayant cherchés des crosses répondirent violemment. L'un d'eux, un élémentaire de type feu, embrasa l'un des enfants zombies. Les âges différaient, mais ils étaient tous bien jeunes, les plus vieux devant avoir quatorze ans maximum et les plus jeunes la huitaine. Le zombie enflammé avait entre ces deux âges et les cris d'agonie de sa voix prépubère retentirent dans la cour de récréation.

- Il y a déjà un mort. Allez, montrez de quoi vous êtes capables et rapidement !




" Tu es ma lourde chaîne d'étoiles
Je pourrais devenir le mal personnifié si tu le désires
Je me fiche de ce qu'il arrivera désormais, mon cœur
Tant que je peux voir à nouveau ton doux sourire
"
avatar
Kisaku Kaiteï
27
Cheval Lion

Feuille de Personnage
Maîtrise des Pouvoirs:
20/100  (20/100)
Première Impression Donnée:
Relations:
MessageSujet: Re: Une réunion mouvementée [PV] Sam 16 Juil - 13:04

[postbg=http://i.imgur.com/PZyMuXF.png]Au moment où je vis cette scène, je fus comme paralysé sur place. Les cris du zombie enflammé en train d'agoniser pénétraient mon esprit. Je devais arrêter ce carnage avant que plus d'élèves ne finissent en saucisses grillés ou en espèce de mort-vivant. C'est alors que je décida de paralyser tous les zombies et élèves autour dans un rayon de 7 mètres. Quand les professeurs et membres du personnel virent cela, ils crurent peut-être que je les avais tués. Je pris alors la parole :

"Ne vous inquiétez pas, ils sont juste paralysés. Empressons-nous de les emmener à l'infirmerie. La paralysie partira dans quelques temps. Alors Mme Sakine, vous ai-je surpris..." ai-je dis en lui faisant un clin d’œil et en m'en allant amener les élèves a l'infirmerie, c'est alors que le surveillant à la chevelure blanche tel la neige s'adressa a moi d'un air étonné.
avatar
Raidoh Momoji
252
Scorpion

Feuille de Personnage
Maîtrise des Pouvoirs:
25/100  (25/100)
Première Impression Donnée:
Relations:
MessageSujet: Re: Une réunion mouvementée [PV] Mer 27 Juil - 20:27

La situation s'aggrave de minutes en minutes. Je prit ma forme de loup pour foncer dans la mêlée et tenter de disperser le groupe. Lâchant un hurlement bestial, je pénétrais le cercle de part en part, l'agrandissant et séparant les orphelins peu à peu les uns des autres, en me focalisant en priorité sur le surveillant mordu et l'enfant brûlé, faisant tomber à la renverse tous les élèves proches.

Tenant ma position, je me sentais fébrile, comme des palpitations ou de grands frissons me traversaient l'échine. Je n'eus que le temps de comprendre ce qui venait de ce passer que je voyais Kisaku accourir vers nous, chargé d'électricité et s'apprêtant à délester toute cette énergie dans notre direction. Ne sachant pas comment réagir pour sauver tout le monde, je repris au plus vite ma forme humaine. M'enveloppant dans mon manteau paratonnerre, je plantais mon épée devant moi et me fis le plus petit possible en attendant que passe l'orage, plus ou moins à l'abri dans cette cage de Faraday de fortune.
L'onde de choc fut tel que presque tous gisaient inconscient au sol.

Je me relevais groggy par l'épreuve qui venait de m'arriver, me dirigeant vers lui un pas après l'autre.
Je ne savais comment réagir, l'étriper ou le féliciter. Laissons la rage de Fenril là où elle est... Je décidais donc de lui lâcher un :

"T'aurais pu prévenir avant de lancer ça comme ça !!! "
Dis-je d'un ton assez amère en secouant ma veste émaillé, grillé par endroit et épargné à d'autres.

"J'imagine que la situation est plus ou moins sous ton contrôle, du coup je vais aller me reposer. "
Je m'éloignais en chancelant vers ma chambre, laissant les autres s'occuper du reste des opérations.


~ Code de Lecture : *Pensées* ''Action'' - Dialogue - Narration..



avatar
Furu Sakine
773
Scorpion

Feuille de Personnage
Maîtrise des Pouvoirs:
80/100  (80/100)
Première Impression Donnée:
Relations:
MessageSujet: Re: Une réunion mouvementée [PV] Ven 29 Juil - 10:44

Oh mon...
Peut-être m'étais un peu trop relâchée en les laissant s'occuper de la situation ? Lorsque je vis tous les élèves tomber à terre, foudroyés, j'eus comme un gros doute sur mon quotient intellectuel. ...Est-ce qu'ils m'avaient bien compris quand j'avais précisé qu'ils n'avaient pas le droit de tuer ?
Pour les zombies, je n'avais pas trop eu peur: quand tu es mort, tu es mort, c'est pas un coup de foudre qui va te tuer -même si certains sont plutôt dangereux mais bref, je m'égare. Par contre, l'élève ayant été carbonisé... Bah, tu ne peux malheureusement pas ramener à la vie un tas de cendres. Sauf s'il s'agit d'un vampire, là, il y a une petite exception qui déroge à la règle. Mais pour celui-ci, c'était foutu. Nous ferons une cérémonie pour sa mémoire un peu plus tard.

Au bout de sept siècles et des brouettes, les morts ne vous touchent plus comme elles le devraient. Quand j'étais encore jeune, j'avais tendance à ne plus me contrôler lorsque des enfants étaient en danger. Maintenant... J'en ai simplement trop vu. Des enfants, des adultes... Quand une personne meurt, ce n'est pas tellement l'âge qui compte. La souffrance avant le trépas, peut-être, ainsi que ceux qu'elle laisse. Sur ce continent, la guerre ne s'est jamais arrêtée et tous les jours, des histoires similaires arrivent. On ne peut pas sauver tout le monde alors, avec le temps, on finit par voir cela comme des événements inévitables.

Les autres élèves, à contrario, n'allaient pas aussi bien résister à la foudre ! C'étaient des élémentaires et il suffisait que leur élément soit contraire à l'électricité pour les blesser gravement !
Pire que ça, Raidoh, qui s'était, lui, jeté dans la mêlée (j'avais d'ailleurs eu bien l'impression que j'allais me retrouver avec un petit-fils zombie sous peu...) s'était mangé l'attaque de plein fouet ! Qu'il finisse zombifié, ça n'était pas ce qu'il y avait de plus grave (on fini par s'y faire) mais qu'il décède... C'était fort peu envisageable. Non, qu'est-ce que je raconte ? C'était pas du tout mais pas du tout faisable !
J'étais arrivée trop tard pour encaisser la foudre à sa place et je m'en mordis littéralement les doigts.
Probablement que j'aurais commencé à paniquer si la voix de Kisaku ne m'avait pas rappelée à la raison.

- << Ne vous inquiétez pas, ils sont juste paralysés. Empressons-nous de les emmener à l'infirmerie. La paralysie partira dans quelques temps. Alors Mme Sakine, vous ai-je surpris... >>

Surprise ? SURPRISE ?! TU TROUVES QUE J'AI L'AIR SURPRISE LA ?!
J'ai eu une sacrée trouille. Et, à ta décharge, ça fait bien longtemps que je n'ai pas eu les chocottes comme ça. Mais je vais te massacrer mon gars ! D'où t'oses toucher mon petit fils avec ton attaque ?! Tu t'es déjà bouffé un coup de boule épineux dans la tronche ?! T'as cru quoi, que tu pouvais...

- << T'aurais pu prévenir avant de lancer ça comme ça !!! >>

Okay, on se calme. On se calme, Furu. Inspire, expire. Je n'ose même pas relever le clin d’œil. Par réflexe, je secoue la tête et me débarrasse de tout mon agacement présent. Après tout, c'était à Raidoh de ne pas foncer dans la mêlée.

- << Je suppose... Que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire au vu de la situation. Reste à s'occuper des blessés, en effet. Je vois deux élémentaires d'eau qui sont plus gravement blessés que ce que tu cherchais à faire. >>

- << J'imagine que la situation est plus ou moins sous ton contrôle, du coup je vais aller me reposer. >>

J'hochais la tête et le laissai filer, tendant l'oreille pour tenter de vérifier s'il avait ou non des blessures internes. Il semblait aller bien, restait à s'occuper, en effet, des enfants KO sur le sol.
Marchant sur le parterre toujours vaguement chargé, je laissais mon don de régénération travailler sur les légers dégâts que faisaient l'électricité. J'en pris deux sur mon épaule et me retourna vers le surveillant qui s'était fait mordre. Celui-ci était livide.

- << Tu as quelques jours avant de te transformer en zombie. En attendant, je te conseilles de nous aider. On arrivera pas à porter tous ces élèves à nous deux avant qu'ils ne reprennent connaissance. A vrai dire... >> Je me retournai vers le reste du personnel, qui nous fixait un peu stupidement. << Ça serait bien que tout le monde nous file un coup de main. Pour les petits zombies, ils n'auront pas de séquelles, alors autant les ramener directement dans leurs dortoirs. >> Il y avait un élémentaire de foudre sur le sol, faisant partie du groupe des élèves assaillants, qui simulait l'évanouissement pour éviter les ennuis. Je m'approchai et le remuait du pied. << Toi aussi, allez, hop, tu aides. >> Quand à l'élémentaire de feu qui avait tué le petit zombie... Il allait probablement être renvoyé. C'est à dire mis à la porte dans un pays en guerre. Je n'allais pas le plaindre, malgré son jeune âge. Après tout, il avait pris une vie, ce ne serait qu'un juste retour des choses. L'orphelinat n'a jamais été fait pour les meurtriers.




" Tu es ma lourde chaîne d'étoiles
Je pourrais devenir le mal personnifié si tu le désires
Je me fiche de ce qu'il arrivera désormais, mon cœur
Tant que je peux voir à nouveau ton doux sourire
"
avatar
Kisaku Kaiteï
27
Cheval Lion

Feuille de Personnage
Maîtrise des Pouvoirs:
20/100  (20/100)
Première Impression Donnée:
Relations:
MessageSujet: Re: Une réunion mouvementée [PV] Ven 29 Juil - 19:46

[postbg=http://img11.hostingpics.net/pics/643039FuruFond.png]Regardant Mme Sakine d'un sourire hérissé, sont teint se mis tout à coup a devenir rouge vif et elle commença à parler : << Je suppose... Que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire au vu de la situation. Reste à s'occuper des blessés, en effet. Je vois deux élémentaires d'eau qui sont plus gravement blessés que ce que tu cherchais à faire. >> Je décidai de demander une faveur a Furu
-<< Mme sakine pourriez-vous vous charger d'apporter les 2 élémentaires d'eau car le problème étant que mon électricités continue a traversé mes mains pendant une durée d'environ 5min après que j'ai utilisé mes pouvoirs et je ne voudrait pas blessé ces deux pauvres enfants .>> J'eus un petit peu honte de révéler un des points faibles de mes pouvoirs mais la situation était plus ou moins critique. Je prit alors le surveillant et un des zombies que je fit léviter grâce a un champ magnétique créer grâce a mon électricité. Arriver à l'infirmerie avec l'élève sur mon épaule et le surveillant mordu je les déposai dans un lit le temps que l'électricité se dissipe. Je décidai alors de me retirer dans ma salle de classe histoire de m'alléger l'esprit.
avatar
Furu Sakine
773
Scorpion

Feuille de Personnage
Maîtrise des Pouvoirs:
80/100  (80/100)
Première Impression Donnée:
Relations:
MessageSujet: Re: Une réunion mouvementée [PV] Dim 31 Juil - 14:27

J'haussais les épaules et acquiesçais, peu soucieuse des confessions de l'élémentaire. En fait, je n'étais pas du genre à me battre et donc ne me souciais que peu de pouvoir ou non exploiter les faiblesses de quelqu'un. Pour ce qui était de s'occuper des deux élèves... Ce n'était plus car je n'étais plus lycanthrope que je ne conservais pas une bonne force physique. M'étant occupée de guider ceux qui avaient acceptés de filer un coup de main, je ramassais les deux élémentaires d'eau et les installais sur mes épaules, quoique mes gestes s'en trouvaient un peu gênés par mes épines qui les heurtaient.

Arrivée à l'infirmerie, je les jetais sur le lit et laissai le personnel s'occuper de les soigner. Moi-même en vint à s’asseoir sur une des chaises libres. Les bras croisés, je soufflai un bon coup. Cette réunion avait virée au cauchemar et je ne pouvais m'empêcher de m'en sentir agacée. Ma parole là-bas ? Nulle ! L'orphelinat s'éloignai de ses buts premiers et j'étais irritée au plus haut point à l'idée que nous allions faire un événement publique alors que le but premier de l'orphelinat était de rester caché ! Non... Pas "nous". "Eux". J'avais, à l'heure actuelle, autre chose de prévu. Avec tout cela, je n'avais même pas pu parler à Kizuki d'Amiel. ...Moi qui espérait son aide ! Oui, je m'étais bien trop éloignée de mon but premier. Je me levais avec élan et, délaissant les élèves blessés, me perdit dans les couloirs à la recherche de l'archange. J'avais une dette envers Amiel et, pour l'avoir abandonné durant tous ces siècles, je n'avais pas le droit de ne pas réagir alors que je le savais en danger. Ma lâcheté ? Tant pis. Il fallait que je réapprenne à être courageuse. Nos combats du passé défilaient devant mes yeux alors que je me rapprochai de Kizuki. Toutes ces trop vieilles histoires... Ces affrontements incessants, cette croisade contre ma propre famille ! Ce passé dont si peu étaient désormais détentaires était une chaîne dont je ne saurais me défaire, même en le voulant et cette chaîne me liait à mes obligations. Il fallait que je reprenne les armes, que je le veuille ou non, et que je parte une nouvelle fois à l'attaque...
A l'heure actuelle, je devais affronter les cieux tous entiers pour sauver mon ami. Cela promettait d'être une sacrée aventure !

- << Kizuki ! Attends !! Je devais te dire quelque chose !!! >> Amiel est en danger. Donc nous allons le ramener sur terre.




" Tu es ma lourde chaîne d'étoiles
Je pourrais devenir le mal personnifié si tu le désires
Je me fiche de ce qu'il arrivera désormais, mon cœur
Tant que je peux voir à nouveau ton doux sourire
"
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une réunion mouvementée [PV]

Une réunion mouvementée [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?
» réunion rp...
» Famille, Amitié, Sang, bataille, réunion ... [PV mon Canard ( Titigre)]
» Une réunion s'impose [Pv tous les voyageurs^^]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Sanada :: Le Lycée Attenant :: Aile Droite :: Salle des Fêtes-