AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez|

Premier jour de travail, premier rendez-vous [PV Kester]

avatar
Kizuki Kobayashi
772
Verseau

Feuille de Personnage
Maîtrise des Pouvoirs:
65/100  (65/100)
Première Impression Donnée:
Relations:
MessageSujet: Premier jour de travail, premier rendez-vous [PV Kester] Lun 7 Juil - 10:54

Premier jour de travail terrestre pour Kizuki.
Combien de temps cela faisait-il que l'ange autrefois si amoral n'avait pas mit les pieds dans une école ? Quelques siècles, pas même même. 750 ans pour être précis.
Lui qui, du fait de sa conduite exemplaire durant autant d'années, avait eut le droit de choisir lui même son habilitation dans le royaume d'en bas, avait finalement choisi d'exercer ses fonctions protectrice dans un orphelinat entouré par la guerre et le désespoir...
Pourquoi cet endroit plutôt qu'un autre ? Après tout, l'esclavage et la prostitution, entre autre, son autant de fléaux que lui et les siens tiennes à éradiquer, mais ce fut la guerre et l'abandon que Kizuki choisit.
Les raisons, diverses, sont pour la plupart totalement idiotes : L'école lui manquait !
Lui qui, durant ses années d'études, avait haït sa vie sur terre et n'aspirait qu'à retourner au paradis, ces années de quasi-insouciance lui manquaient... S'il est vrai que, à cette époque, l'ange avait l'impression que tous les problèmes du monde s'étaient ligués pour venir lui retomber dessus (entre autre à cause de la solitude omniprésente qu'il ressentait après le départ d'Amiel), il avait depuis maintenant longtemps compris que les problèmes n'apparaissaient qu'à ceux les attendant. S'il est vrai que la situation présente prouve à elle seule que le passé avait dérapé (Amiel étant désormais fou, totalement fou, n'ayant plus rien à voir avec celui qu'il n'avait jamais su aimer), il l'était au moins tout autant que les regrets ne faisaient rien de plus que de faire souffrir inutilement celui qui les ressent. Après tout, le passé est immuable, il ne peut être changé.
Si Kizuki avait des regrets ? Des tas ! Il avait sûrement plus de regrets que la plupart des anges du paradis, mais contrairement à ses jeunes années, il savait désormais les garder cacher si profondément au fond de lui qu'il parvenait même parfois à ne plus y penser. … Jusqu'à la prochaine fois. Mais en plus de 700 ans l'ange avait apprit à ne plus se défouler sur ceux l'entourant, se contentant d'extérioriser sa colère par des crises qu'il savait si bien cacher aux yeux du monde (de toute manière, personne ne voulait le voir, alors personne ne le voyait). Sans Toyz, il n'avait pas d'autre choix que de se calmer ou de s'attaquer lui même...
Un comble pour un être saint venu sur terre pour travailler en temps que psychologue.
Mais c'est sûrement cette part de folie en lui qui font qu'il serait tout à fait apte à aider ceux qui comme lui ont du mal à canaliser leurs émotions. Pas que ces enfants à la vie bien plus difficile que celle qu'il avait eut ne prenne un mauvais chemin. Il n'était pas trop tard pour eux !
Autre raison : Il avait vu, au fil des siècles passé a observer la terre vu d'en haut, que Furu -la première personne autre que Toyz avec qui il avait parler au lycée-, qu'il n'avait plus revu depuis le fin de ses études, y travaillait également. Aucune idée de si la jeune femme (qu'il savait mariée, mère et même grand mère) se souvenait de lui après la vie mouvementé qu'elle a eut, mais lui se souvenait encore très bien d'elle dans la mesure ou elle était une des rare personnes à qui il ait parler sur terre. Entre autre chose... Bref. Il pourrait profiter de son travail ici pour aller faire un petit coucou à cette femme.
Aujourd'hui d'ailleurs, dès son arrivé à l'orphelinat, il avait déjà été charger d’accueillir un nouvel arrivant tout droit sortie, selon son dossier, d'années passé à jouer la bonne dans une maison de passe. Charmant !
Dès son premier jour il avait déjà un gamin au passé trouble, il allait s'amuser ici dit donc !
Assis à son bureau, dans l'infirmerie, il attendait patiemment que son premier patient n'arrive, ce qui ne tarda pas.
Quand la porte s'ouvrit, Kizuki se leva d'un bon et, tendant la main droite vers l'inconnu, s'adressa à lui en ces termes


- Monsieur Torrance ? Je suis Monsieur Kobayashi, le psychologue de l'école. Veuillez vous asseoir je vous prie.

Premier jour de travail, premier rendez-vous [PV Kester]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 01 . Premier jour de travail
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» Premier Rendez-vous [PV Danny Sneals]
» Le premier rendez-vous (Matt&Emma)
» [TERMINÉ] Premier jour, première drague ! [Paige]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Sanada :: L'Orphelinat :: Aile Gauche :: Infirmerie-